Reportage   

       

Dans l'Etat vénézuélien de Barinas, fief des Chavez, les élections locales sont une affaire de famille

BARINAS (VENEZUELA) ENVOYÉE SPÉCIALE Marie Delcas

 

Menue dans son tee-shirt rouge à la gloire de la "révolution bolivarienne", Josefa Zapata, 62 ans, ne votera pas Adan Chavez. "Pour la première fois en dix ans, je ne suis pas d'accord avec notre président. Pour qui se prend-il maintenant, pour le roi ? Il n'a pas à nous imposer sa famille", s'insurge-t-elle. Frère du président Hugo Chavez, Adan est candidat au poste de gouverneur du Barinas, pour le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV).

Barinas, terre de plaines et de bétail dans le sud-ouest du pays, est l'un des 22 Etats du Venezuela. Il ne compte que 3 % de ses 17 millions d'électeurs. Mais, les élections locales du dimanche 23 novembre y ont valeur de symbole. Le gouverneur du Barinas est, depuis dix ans, Hugo de los Reyes Chavez, instituteur à la retraite et père du président de la République. Agé de 75 ans et de santé fragile, le gouverneur a largement délégué ses pouvoirs à son secrétaire d'Etat, Argenis Chavez, qui se trouve être... son fils. Argenis aurait bien brigué la succession, mais il s'est fait doubler par son frère Adan, l'intellectuel de la famille, ancien ambassadeur à Cuba et un temps ministre de l'éducation. Anibal, encore un frère, est quant à lui candidat à un deuxième mandat à la mairie de Sabaneta, la localité qui a vu naître toute la fratrie Chavez.

Pour continuer à lire : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/11/18/dans-l-etat-venezuelien-de-barinas-fief-des-chavez-les-elections-locales-sont-une-affaire-de-famille_1119994_3222.html#ens_id=1120093