L'hégémonie de Chavez ménacée aux régionales

Par Vincent Taillefumier, Bogota

Le président vénézuélien, Hugo Chavez, l'a avoué: «Pour moi, ce serait un coup au foie.» Son Etat natal, le Barinas, gouverné par son père depuis 1999, risque de tomber entre les mains d'un «Judas» dissident lors des élections régionales de dimanche. La défaite, dans ce bastion de la «révolution socialiste», symboliserait l'effritement de son hégémonie.

Pour lire l'article :http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&article=244574