Apparu dans Courrier International

                                 
En près de dix ans de pouvoir de Hugo Chávez, les recettes pétrolières et la croissance ont atteint des niveaux sans précédents. Le taux d’homicides et le népotisme aussi.
Hugo Chávez est le président vénézuélien qui a consacré le plus de temps à s’exprimer dans les médias. Voilà ce que révèle une récente étude du professeur Antonio Pasquali, un expert en communication qui a travaillé à l’UNESCO. En près de dix ans à la tête du pays [il est arrivé au pouvoir en février 1999], le président a passé au total 2 544 heures à “sermonner le pays à la radio et à la télévision, soit l’équivalent de 318 jours ouvrables, ou un an et demi à parler entre sept et huit heures par jour”. Pour Pasquali, ce phénomène représente une “pathologie dictatoriale de nouvelle génération : celle d’un président-prédicateur”.

Lire la suite : http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=88465