Au Venezuela, une élection en forme de test pour Chavez


L'écriteau « No hay licor » (Il n'y a pas d'alcool) est placé sur la porte de tous les bars, restaurants et discothèques de la République bolivarienne du Venezuela. La « ley seca » en vigueur depuis vendredi midi et jusqu'à demain interdit la vente et la consommation des boissons alcoolisées dans le pays pour éviter les troubles à l'ordre
public durant le scrutin pour les élections régionales qui a débuté aujourd'hui.

Alors tout le monde a fait ses provisions et les patrouilles de police ne sont pas regardantes sur le contenu des grandes bouteilles de soda qui circulent sur les places publiques.

Un scrutin en forme de test national

Dix-sept millions d'électeurs vont désigner les gouverneurs de 22 Etats, de  328 maires et de 233 députés régionaux pour un mandat de quatre ans.

Bien que régionale, l'élection fait office de test national  pour le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV, au pouvoir) et le président Hugo Chavez qui s'est fortement investi dans la campagne électorale aux côtés de ses candidats. Trop même, selon l'opposition qui dénonce un
« président chef de parti » plutot que « président de tous les Vénézuéliens ».

lire la suite : http://www.liberation.fr/monde/0101268195-au-venezuela-l-election-en-forme-de-test-pour-chavez